FLE de joie

Le jeu des bulles

Mes élèves aiment bien les activités pour lesquelles j'utilise comme support "le jeu des bulles" qu'on peut trouver dans l'ancien magazine pour enfants Pif-Gadjet. Il consiste en un dessin représentant une scène avec plusieurs personnages. Chacun émet un énoncé, mais les bulles qui les contiennent sont interverties. Trouver la solution consiste à rendre sa bulle à chaque personnage.

Objectifs possibles

1. Faire acquérir des éléments de langue nouveaux et en faire assimiler d'autres, déjà rencontrés

D'abord, ce jeu peut être exploité comme tout texte, servant de point de départ pour des exercices de vocabulaire, de grammaire et sur les actes de parole.

Du point de vue didactique, ce support étant intuitif, il est très avantageux pour présenter les éléments nouveaux qu'il contient.

Du point de vue linguistique, le jeu des bulles contient, à côté d'éléments de langue standard, des éléments familiers, pouvant, par conséquent, servir à initier les élèves à ce niveau de langue.

2. Développer la compétence de compréhension des écrits

Le jeu est un test de compréhension en soi. En trouvant la solution, l'élève prouve qu'il a compris les énoncés, sinon en détail, du moins globalement.

3. Développer la compétence de production orale

C'est le champ d'exploitation le plus large et le plus fructueux de ce jeu. On demande aux élèves d'argumenter la solution qu'ils ont donnée, sur la base du dessin et des énoncés. Ils sont aussi invités à décrire la scène, en incluant dans leur production la relation des énoncés en discours indirect. Parfois, grâce à son sujet, ce jeu peu constituer le point de départ d'une conversation libre.

4. Développer la compétence de production écrite

Après son exploitation orale, le jeu des bulles peut servir de point de départ pour une rédaction dont le degré de complexité peut aller de la simple description de la scène jusqu'au traitement libre du sujet.

Démarches possibles

Les formes d'application du jeu sont diverses, en fonction de ses objectifs, du niveau des élèves et du temps qu'on y affecte.

1. Au niveaux débutant et moyen, au premier contact avec ce jeu, on peut adopter la démarche suivante:

a) Le professeur annonce aux élèves qu'il s'agit d'un jeu et énonce son titre, qu'il inscrit au tableau.

b) Présentation des éléments de langue inconnus aux élèves. On peut le faire le plus judicieusement à partir du dessin projeté sur écran, les énoncés étant effacés des bulles.

c) On distribue aux élèves des copies du dessin, cette fois avec les énoncés. Après qu'on a laissé un moment les élèves étudier le dessin, on leur demande de deviner en quoi consiste le jeu. Par un processus de compréhension globale ou en filigrane, les élèves se rendront compte que les bulles ne sont pas à leur place et qu'il faut les attribuer aux personnages qui les disent.

d) Compréhension détaillée des énoncés. Les élèves lisent les énoncés à haute voix et le professeur vérifie leur compréhension par des questions.

e) Recherche de la solution. On écrit au tableau, en ordre, les nombres ou les lettres par lesquels les personnages sont notés. La solution est cherchée ensemble. On demande aux élèves de trouver l'énoncé du premier personnage. Les idées peuvent être divergentes ou non. Dans les deux cas, on demande aux élèves d'argumenter leur choix. S'il en est besoin, le professeur pose des questions jusqu'à ce que le choix soit argumenté. Cela comporte l'identification du personnage (catégorie d'âge, sexe, occupation, statut, etc.), ainsi que la relation de ce qu'il fait et de ce qu'il dit. On éclaircit ce qui se passe dans la scène, les relations et les interactions entre les personnages. On procède ainsi jusqu'à ce que chacun des personnages retrouve son énoncé.

2. Quand le principe du jeu est déjà connu, on peut le pratiquer sous forme de compétition, le gagnant étant celui qui a trouvé le premier la solution, suivi dans le classement par le deuxième, et ainsi de suite.

À un niveau de compétences relativement bas, le concours peut se dérouler entre équipes de trois à quatre élèves, qui cherchent la solution après l'étape de vérification de la compréhension des énoncés. Le professeur passe d'une équipe à l'autre, en donnant les éclaircissements supplémentaires nécessaires, en confirmant ou en infirmant la solution donnée par telle ou telle équipe. À ce niveau, pour éviter la frustration causée par l'échec, après avoir infirmé une fausse solution, le professeur aide l'équipe en cause et l'incite à continuer de chercher. Au cours de cette étape, il note les équipes qui ont fini leur recherche, pour établir leur classement après que toutes les équipes ont terminé.

3. À un niveau plus avancé, le concours peut se dérouler entre individus, et le temps peut être limité. Les élèves qui ont fini leur recherche se présentent, et leurs noms sont écrits au tableau. Quand le temps établi pour la recherche s'est écoulé, les élèves présentent leurs solutions, on établit par la discussion laquelle est correcte, et on fait le classement de ceux qui ont trouvé la solution, dans l'ordre dans lequel ils ont terminé.

4. À un niveau encore plus avancé, on peut renoncer à la présentation des éléments inconnus, les élèves travaillant individuellement, avec un dictionnaire, jusqu'au moment de l'établissement de la solution.

5. À un niveau très avancé, surtout si l'on affecte peu de temps au jeu, celui-ci peut être pratiqué individuellement, sans explications ni dictionnaire. Les élèves écrivent leurs solutions sur une feuille qu'ils rendent au professeur. Le professeur énonce la solution, puis vérifie les solutions données par les élèves. Là il s'agit d'un simple test de compréhension.

Les procédés et les étapes des démarches décrites peuvent, bien sûr, être recombinés de plusieurs façons, ce dont il résulte de nouvelles démarches.

Jeux des bulles à télécharger : cliquer ici.



30/11/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres